Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Amaëlle

Dilatation - Emmanuel Le Cam

du poème page 28

 

Vous ne saurez donc pas

que c'est vous seul

que je puisse chercher

quand la folle marée

de la peur et l'angoisse monte,

qu'elle se goinfre

entièrement de moi.

 

Orgiaque,

oh jamais

il n'en a

assez

 

C'est les bras longs qu'il lui faut,

puis la poitrine en pierre, puis les jambes.

 

Elle me grignote petit à petit le coeur,

et j'en perds des gouttes de sang

 

image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article