Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Morgane

Mardi 03 février 2015

après-midi aux couleurs d'hiver

 

Dans une salle de classe du premier étage, des murmures soudain s'emparent de l'air et des élèves, créant comme une rumeur basse et vague qui enfle et reflue. Les visages se tournent vers la lumière blanche qui traverse les larges vitres, les yeux ravis se cherchent, se séparent, se retrouvent, se sourient. Oh, les illuminations des regards... Les sourires s'épanouissent comme une atmosphère complice, les corps gigotent, sont incapables de rester en place.

Entre les murs, les chuchotis s'amplifient, s'envolent comme une houle de l'air, s'envolent comme les milliers de flocons opalescents qui viennent d'envahir les fenêtres. Les corpuscules de neige en ribambelles ne tombent pas, ils volent. Ils dansent au gré de la bise glacée, dans les méandres d'un délicat blizzard, entre les circonvolutions légères du vent de février. Cette kyrielle de flocons de neige délivrée par l'empyrée a la finesse d'un rêve, la grâce d'un mirage et l'impesanteur d'un songe. Dehors est baigné de lumière blême, hazy and misty, grise et mélancoliquement belle.

Leur professeur dit : Oui bon, ça va, il neige, d'accord, maintenant on revient au cours ? Vous avez passé l'âge vous croyez pas ?

Je dis :

 

Les poètes

n'ont jamais passé

l'âge de la neige.

 

Morgane & Brenda

Création - Par les fenêtres de février
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Logan 24/02/2015 17:18

Whouah cette punchline à la fin... Ce poème m'a mit une petite claque je l'avoue aha !

Morgane 24/02/2015 16:51

Merci beaucoup les filles !
Oui, bizarrement j'ai la même sensation de déjà-vu que vous... quel hasard, c'est vraiment étrange, hum hum ! ;3

Marion 24/02/2015 16:40

Je suis d'accord avec Justine, ce poème me donne une étrange impression de déjà-vu... ;p
Haha il n'en reste pas moins très joli, bravo Morgane ! ;)

Justine 24/02/2015 16:35

Très beau poème, j'adore la dernière phrase !
Cela est peut-être bizarre mais il me fait penser à quelque chose ... :p