Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Logan

De la page 36 à la page 42 se trouve la section Jours de colère. Page 43 nous trouvons deux textes, le premier est une note critique suivi du second, un droit de réponse. Dans ces deux petites parties, vous critiquez plus ou moins les 6 textes précédents composant cette section Jours de colère. J’interprète cela comme un non-contentement de ces poèmes (qui ne sont pas vraiment des poèmes) desquels justement vous dénoncez la non-poésie, la laideur du langage et la pauvreté littéraire. C'est peut-être un moyen d'anticiper quelconques critiques futures concernant ces textes là. Et j'ai l'impression qu'ici vous tentez de vous détacher de ces textes, comme si vous en aviez honte, comme si vous étiez conscients qu'il manquait quelque chose à ceux-ci, et que vous tentiez de vous justifier par ce détachement. Alors je vous pose la question suivant : Pourquoi donc avoir laissé cette partie dans votre recueil, est-ce un moyen de clamer haut et fort une sorte de liberté linguistique ? Je suis assez confus concernant cette partie, et quelques éclaircissements ne me feraient pas de mal... Mais je pourrais comprendre qu'un certain mystère autour de cette section vous importe et que vous souhaiteriez ne pas en divulguer davantage. Merci d'avance.

Question - Michael Gluck
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article