Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Marina

Cerveau ne se suffit pas à lui-même,

qui cherche paysages, visages, mouvements

de la ville, du coeur, pas pressés à la porte

de mes sentiments

emmêlés.

 

Mais peur se retire 

sur la pointe des pieds.

 

Et c'est votre oeil, marin,

qui promet belle vie

en souvenance.

 

Nouer les espoirs

derrière le dos.

 

Attendre.

La marée.

 

Le ciel le plus clair.

 

Un rayon sur ma joue.

 

La force de marcher encore 

dans la folie des arbres

contre moi à l'acharme.

 

Pousser la tête

dehors.

 

Contre le vent.

 

C'est grande bourrasque.

 

Je vire, chavire.

 

Vite ! Votre main,

si belle illusion ...

m'y 

raccrocher !

 

Champs lexical de la mer

Champs lexical de la nature

Champs lexical du corps

 

(Passage tiré des pages 64, 65, 66 du recueil Unique demeure )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article