Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Elise

Jugement - Lucrèce Borgia

La pièce de théâtre en prose de Victor Hugo, Lucrèce Borgia, mise en scène  par David Bobée est remarquable. En effet, cette pièce de 1833 rejouée en 2014/2015 a été modernisée mais ne perd pas pour autant son charme. Le metteur en scène a fait le choix de l'originalité et casse les codes du théâtre classique pour les adapter à notre époque. Une démarche proche de celle de Victor Hugo durant le romantisme.

Lucrèce Borgia n'est plus une simple pièce de théâtre mais un vrai spectacle. David Bobée veut représenter dans ces pièces notre pays à l'époque contemporaine. Pour cela il choisit des acteurs d'origines différentes. Ils sont africains, français, sud-américains et les entendre tous prononcer du Victor Hugo représente la France d'aujourd'hui et sa diversité. David Bobée accorde aussi beaucoup d'importance à la musique, à la danse. C'est une pièce de Victor Hugo revisitée, mêlant guitare acoustique et électrique, accompagnée du chant de Buck Mckoy, en live, dans une cellule au dessus de la scène et danse acrobatique, danse hip-hop et danse contemporaine africaine qui a pris place dans le théâtre du Quartz. Une mélodie variable, des chorégraphies adroites qui nous transportent au fur et à mesure des évènements de l'histoire.

Il s'agit de littérature illustrée par les sons, les corps mais aussi par le décor et les lumières. La scène étant entièrement recouverte d'eau, pour symboliser la ville de Venise, nous donne une impression d'irréalité. Un décor contemporain et épuré. Un mur de projecteurs à la verticale apte à refléter les corps en mouvement dans l’eau noire qui recouvre le plateau. Les silouhettes sont mises en valeur. Nos âmes s'attachent à la pièce comme l'eau  sur les corps des comédiens. Le mur de lumière éblouit parfois violemment comme le peut la vérité ou, au contraire, nappe d’ombre et de contre-jours ce qui doit être tu.

Malgré des personnages parfois sombres et des scènes tragiques, David Bobée reussit à nous faire sourire en créant un lien entre les comédiens et le public de façon plus ou moins inconsciente. La qualité de jeu renforce cette idée de partage. L'attachement aux personnages est incontestable. Autour de ce lien acteurs/spectateurs et autour du rôle de Lucrèce Borgia, la question de ce que l'on voudrait être, ce que l'on est vraiment au fond de nous et comment les autres nous perçoivent se pose.

Ce mélange très réussi des genres artistiques touche, transperce et nous fait réfléchir sur la question de l'identité. C'est une pièce prenante, un spectacle riche d'art et de modernité, une expérience enrichissante.

 

source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kiwi29 30/01/2015 22:07

Une des meilleurs publicités possibles pour cette pièce ! Bravo ! :)