Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Youn

à la fenêtre de ma chambre j'écoute - le vent qui siffle sur le toit - avec la fureur d'un troupeau il passe - je sais que d'autre après moi l'écouteront - qui m'écoutera moi quand je ne serai plus là - j'en viens à envier les pierres silencieuses du chemin - le vent sauvage qui parcourt le globe - immuable comme eux je n'aurai plus à me préoccuper du temps qui passe - je referme ma fenêtre et écoute le silence- il sera toujours là - il sera seul à rester là après la mémoire des hommes - le vent qui souffle - les pierres du chemin - alors je me tais - comme pour participer un instant à l’éternité du silence - ainsi je contribue à l'immortalité du silence

 

 

source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ana NB (sur Twitter) 18/01/2015 20:46

merci à Youn !