Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Marion

Centon/Substitution - Michel Brosseau

 

Centon composé du poème tu dis (14) et du poème tu dis (6). J'ai également fait une petite substitution, afin de rester dans l'esprit du rendu que j'avais en tête, il m'a fallu modifier certains mots.

 

tu dis : « Juste un mauvais rêve : que les souvenirs s’effacent au fur et à mesure que tu écris une nouvelle histoire. » 

tu dis : « Qu’il fasse jour ou pas quand tu te réveilles, c’est pas ça l’important : mais qu’il y ait des sons qui te parviennent du dehors, histoire d’être sûr que ça existe encore le monde autour. » 

tu dis : « Le matin n’est pas le temps des craintes ; en revanche, pour ce qui est du renoncement... » 

tu dis : « Le matin, les angoisses n'ont plus de mots, ni même la force de te tourner le dos: juste leur odeur sur ta peau... »

tu dis : « Une drôle d’expression tourner la page : d’un seul geste engendrer un récit nouveau. »

 

 

Source Image

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article