Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Cécile

Todo liste 89 dans Les sirènes on ne les voit pas un couvercle est posé dessus.

 

J'aime ce poème en raison tout d'abord de l'image qui l'illustre, cette forme « parfaite » en effet qui souligne le thème du texte : le rapport entre l'infiniment petit (la coquille ou le coquillage) et l'infiniment grand. (la galaxie). Le premier peut tenir dans une poche mais qui sait ? Notre galaxie peut aussi tenir dans la poche de quelqu'un...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article