Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Youn

"Mon âme, ma pauvre âme, tu sembles engourdie et fatiguée de vivre les tracas de la vie. Comme des vagues furieuses balayant un château de sable, les tracas qui t'assaillent t'ont réduite au néant. Que dirais-tu de fuir loin de nos embarras ? Fuir, fuir, s'envoler vers la majestueuse Cardigan, là bas nous serions heureux et tu y retrouverais ta superbe. Nous nous reposerions sur le bord du Teifi couché dans l'herbes des pâturages laissant le vent semblable aux cheveux de la belle Nesta parcourir notre visage et balayer nos inquiétudes. Lorsque le temps serait gros et que l'impétueux Teifi se lèverait et envahirait les rives, nous le regarderions comme si nous voyions devant nous le tracas furieux d'une bataille, chaque vague serait le bras de Llewyn ou de Gwyidon qui frapperait avec force les rives avoisinantes ! Nous pourrions y trouver des gens charmants, leur langue semblable à la nôtre chanterait à nos oreilles comme le bruissement estival des vergers en fleurs."

 

Mon âme tremblotante ne me répond pas.

Anywhere out of the world - Cardigan
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article