Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Brenda

 

" En tout l'enfant aurait aimé faire comme le vent."

Page 33

 

 

Cette phrase est pour moi l'une de celles que l'on doit garder du recueil ; je m'explique.

 

En qui n'oublie

Le recueil est un tout, extrêmement vaste même s'il est composé de poèmes courts, il est vaste parce qu'il va loin.

L'enfance est un thème que l'on retrouve dans le recueil , il est question "d'enfants fuyards" p.35

Cette forme verbale illustre particulièrement bien le recueil, toute la mélancolie qui y vit. C'est le temps du regret, du regret de tout ce qui n'a pas été, de tout ce qui aurait pu être.

En rapport avec ce qui n'a pas été fait ? Oui, mais aussi en rapport avec ce qui a été fait : Jacques Vandenschrick parle beaucoup de fugue, il y a dans la fugue quelque chose de romanesque, de beau, c'est un geste fort.

Outil par excellence de la poésie, et Jacques Vandenschrick est un poète, doué, qui nous transporte dans son univers particulier.

Le vent retransmet cette idée de fuite mais il est surtout l'un des thèmes qui est le plus présent dans le recueil, le vent ou plutôt la nature toute entière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article