Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Brenda

 « Mon âme, ridicule écho fiable de la vie, que dirais-tu de quitter Brest pour Reykjavik ? Au bout d'une petite île glaciale, la capitale de ce tombeau de chaleur nous ouvre les bras, nous n'aurions plus qu'à nous y blottir ! Il y règne une atmosphère magique, comme si la nuit, cette nuit qui naît en novembre et s'allonge sur le lit de l'hiver pour ne se réveiller qu'en février, ensevelissait la terre et tous ses défis. Elle dévore le jour pour révéler à tes yeux stupéfaits un milliard de choses que l'on ne voit qu'une fois l'obscurité dominante. Ce cimetière de soleil nous offrirait des paysages écorchés à perte de vue, vierges de tout polissage, des terres escarpées qui, au détour d'un chemin givré, nous conduiraient au pied d'une cascade. Elle déverserait sa clarté limpide du haut d'une falaise verte comme le gris de la pierre et nous observerions pendant des heures son mouvement statique au milieu de l'immobilité grouillante des lieux. »

 

Mon âme ne répond pas, elle reste stoïque, glacée comme si elle avait déjà posé le pied sur les terres islandaises, puis d'un geste brusque elle s'élève et explose : «  Partons ! Quittons ce monde étriqué pour en découvrir un plus vaste, des milliers de petits univers nous attendent au-delà des océans, au-delà des montagnes et des plaines ! Partons pour un tour du monde dont Reykjavik serait l'ultime bonheur ! »

 

Cliquez ci-dessus pour écouter le texte lu par Brenda

Anywhere out of the world - Reykjavik
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marina 02/02/2015 22:04

Je trouve que tu as donner encore plus de beauté a ton poeme en le lisant :)!

Morgane 28/01/2015 16:41

Je crois que je suis fan de tes lectures audios ! :3