Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Logan

ce plomb presque immobile
et l’eau désaccordée
les étoiles insurgent
un souffle régulier.

 

Jean-Yves Fick cause la liberté, une brèche dans ce qui fait notre monde. Il s'agite avec les mots et danse avec eux, sans trop se soucier du temps qui passe. Et moi, je cherche, je cherche à démêler, à décoder, je cherche à désunir.. Obsédé, je crois être aveugle, ce poème m'enivre, me crache les abîmes d'une délicatesse confuse. Je pense que seul l'auteur, ardent d'un fantasme fidèle aux images les plus folles, est en mesure de comprendre. Mais y a t-il quelque chose à comprendre ? Un défilé d'images et de sons me laisse témoin d'une harmonieuse comédie fantasque et fervente, associée à un lyrisme dont les notes me bercent et me charment à en devenir amoureux, amoureux d'une complexité folle, étonnante et attachante, j'ai capté un signal, mais je ne sais si c'est le vôtre. J'aime ce poème, comme j'aime, non, j'admire votre recueil, vous m'avez renversé et je vous en suis reconnaissant. Doit-on comprendre un poème pour l'apprécier ? Je pense qu'il est libre à chacun d'interpreter comme il le souhaite. Le plus drôle dans les cadeaux, c'est évidemment d'en défaire le paquet.

Je sens la liberté dans vos poèmes, et c'est pour la liberté que j'aime la poésie. Je vous remercie, pour gammalphabets, merci.

 

Miro - Catalan Landscape (The Hunter) 1924

Je ne sais pourquoi j'ai pensé au peintre Miro en lisant votre receuil, surêment cette sensation d'aimer ce qu'on ne comprend pas.

Je ne sais pourquoi j'ai pensé au peintre Miro en lisant votre receuil, surêment cette sensation d'aimer ce qu'on ne comprend pas.

Commenter cet article

J-Y Fick 13/12/2014 18:12

Incontestablement, Logan, vous avez compris quelque chose de l'essentiel. Lyrisme, oui. Celui de ce qu'on ne sait pas. A demeurer dans de l'ouvert. Merci de votre belle lecture, et du don des couleurs de Miro. Elles m'importent depuis longtemps. Vous venez de me le rappeler, et je reçois votre texte comme un cadeau.

Logan 13/12/2014 18:25

C'est à moi de vous remercier de contribuer à une certaine conservation d'un "principe" essentiel dont la poésie est faite : la liberté. Vos poèmes sont d'un délice dont je ne me lasserai pas, et je continuerai à vous suivre de façon réguliere, un grand merci à vous Mr.Fick.