Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Logan

Poésie - Dans la tête de Narcisse

Le soleil s'endort

 

Seul je suis

tourmenté j'ecris

Cette misérable Australie

Où regne une boiteuse harmonie

 

Là des bras me sont tendus

Là je leur repondrai un peu bourru

Par un mutisme bien qu'ambigu

Vaudra tout ton or d'homme déchu

 

Et par un scabreux souvenir

Qu'on libère sous la braise du délire

Je sens mon intime Amglo mourir

Un être clandestin des abysses va ressurgir

 

Le souffle dernier m'échappe

Sur le front de la débauche

Votre arsenal froid me rattrape

Le soleil se retire sous le rythme de vos cloches

 

Sous le poids de votre langage je meurs

Vos mots ne sont pour moi que douleur

Le silence alongé sur moi comme l'inanité sur vos moeurs

Je ne puis comprendre haine et rancoeur

 

Vivre sous vos regards pourris

D'appétit fiévreux vous unifie

Rassemblement fétide, étrange asphyxie 

Sous laquelle je m'etouffe, calamiteuse comédie...

 

Poésie - Dans la tête de Narcisse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
C'est très beau ! Merci, Logan !
Répondre
H
Magnifique! Bravo Logan.
Répondre
B
Wow... C'est génial ! La troisième strophe m'a littéralement happée, c'est très bien écrit, j'ai adoré : bravo Logan ! :D
Répondre
E
Et moi aussi j'adore, bravo Logan !
Répondre
J
Tout simplement, j'adore ! :D
Répondre
M
Joli ! Je crois que je préfère la dernière strophe, elle dégage un je-ne-sais-quoi d'irréel, et puis j'aime bien l'emploi de "calamiteuse comédie". ;)
Répondre