Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

i-voix aux mains d'argent - Florilège 8 2013-2014

 

Effraction, immersion, contraction, dilatation, substitution : tout au long de l'année, les lycéens d'i-voix ont aimé couper-coller-insérer-remplacer... dans des oeuvres variées.

 

A la manière des cut-up de William Burroughs, des cadavres exquis surréalistes, des centons oulipiens, des MashUp vidéos, ils explorent ainsi, à l'ère du numérique, une façon originale de s'approprier des textes littéraires et d'en créer de nouveaux. Cette activité, ludique et pédagogique, permet de comprendre de l'intérieur l'univers d'un auteur, de faire résonner en soi ses mots, de partager les sensibilités et les imaginaires, de travailler la langue, de faire jaillir de soi des éclats de poésie. Alors peut-être la littérature retrouve son pouvoir de vibration et de façonnement.

 

Saurez-vous reconnaître les oeuvres qu'ils ont ainsi goulûment dépecées, chirurgicalement charcutées, poétiquement électrocutées ?

 

http://storage.canalblog.com/42/29/81024/5550697.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

Image originelle : Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

 

 

 

Avec les morts une image frôle le petit cimetière, glisse sur la terre gelée, n'appartient plus à la nuit. Si proche est le silence flou. De pauvres âmes s'installent, la vie confond les êtres et les pensées.

 

(Léo)

 

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 8 2013-2014

Tellement fatiguée, je m'endors sans éteindre les lumières, ni fermer les volets. Moi qui souvent retarde l'heure du coucher.

La peur de la mort.

Je sens sa douceur quand elle se penche pour prendre congé. Sa blouse fleurie s'unifie à mesure qu'elle s'éloigne.

 

Photo personnelle

 

(Rita)

 

Je me dois d'être sans mémoire,

sans mémoire pour rappeler,

sans mémoire pour dire,

sans mémoire pour contester,

sans mémoire pour recréer,

 

J'écris pour le vide. J'écris pour un futur. J'écris pour un monde d'espérance.

 

mon passé n'as pas de bouche,

pas d'entendement,

pas de songe.

 

Et ce n'est que cela : l'espérance, la possibilité d'être ou ne pas être.

 

(Clémentine)

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 8 2013-2014

 

Je pense a l'avenir avec une certaine inquiétude,

Celle de devoir passer entre les choses

Sans avoir le temps de les voir réellement.

Je pense cette peur à haute voix,

Pour me convaincre qu'elle n'existe pas.

 

 (photo personnelle)

 

(Iris)

 

 

 

Tenir de source sûre et certaine que mille choses invisibles se tiennent autour des vagues inépuisables des décisions.

 

(Jessica)

 

 

 

Je t’avais promis

                            des tendresses fragiles.

Désormais,

                          Nous imposons les mains

afin que la chaleur
parvienne jusqu’à toi

                          comme une caresse chaque soir.

 

(Gwalonn)

 

 

Les feuilles mortes dans tes yeux qui refuse[nt] le reflet ainsi serti d'aurore.

 

 

aurore.jpg

Source

 

(Zoé)

 

 

 

les paupières sèches

avec la poussière

qui vous pénètre l'oeil

dans la pupille

qui brûle

les yeux cendres

de l'incendie

 

(Evane)

 

 

 

De sa voix étoilée

Il cherche la prière

Une fois de plus

Il revêt son masque

Pour implorer le pardon

Dans la gravité du nouveau monde

 

(Source image)

 

(Jessica)

 

Je la perçois comme revenue du pays des songes, qui ne vit quelque histoire secrète s'exclut donc du vrai monde.

 

 

(Clémentine)

 

 

 

 

Le silence dénudé

Nous en oublions le monde

Et la douceur des adieux.

 

Nous sommes enveloppés,

Par un brouillard épais,

Nous marchons sur place,

Nous suivons la route.

 

(Sahra)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article