Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

i-voix aux mains d'argent - Florilège 5 2013-2014

 

Effraction, immersion, contraction, dilatation, substitution : tout au long de l'année, les lycéens d'i-voix ont aimé couper-coller-insérer-remplacer... dans des oeuvres variées.

 

A la manière des cut-up de William Burroughs, des cadavres exquis surréalistes, des centons oulipiens, des MashUp vidéos, ils explorent ainsi, à l'ère du numérique, une façon originale de s'approprier des textes littéraires et d'en créer de nouveaux. Cette activité, ludique et pédagogique, permet de comprendre de l'intérieur l'univers d'un auteur, de faire résonner en soi ses mots, de partager les sensibilités et les imaginaires, de travailler la langue, de faire jaillir de soi des éclats de poésie. Alors peut-être la littérature retrouve son pouvoir de vibration et de façonnement.

 

Saurez-vous reconnaître les oeuvres qu'ils ont ainsi goulûment dépecées, chirurgicalement charcutées, poétiquement électrocutées ?

 

http://storage.canalblog.com/42/29/81024/5550697.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

Image originelle : Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

 

 

Tenir à l'oeil

Des papillons

Les démons

Motus bouche cousue

Un langage éperdu

Chagrins des saisons

Manque de légèreté

Cap sur les horizons

Secoués bien abîmés

 

(Evane)

 

 

 

 "Pour notre malheur la vie nous rappelle à la réalité, la réalité est un trou noir dont les rêves sont la matière." 

 

(Gwalonn)

 

 

 

Acceptez que je retrace mon histoire : me rendre humain, me sortir de la géhenne et me doter d'âme. Monstre hideux, me décimer pour l'ordre et la paix, et au bout de ma décapitation, me libérer, m'inculquer la science et la culture - ce qu'il faut que je comprenne, m'amener à progresser, à émerger, à rejoindre le rang de la civilisation, à me démocratiser... De là où je murmure, mes ruines sont magnifiques ; je suis ruine de cette memoire quand tout s'est effondré, quand le reste n'est plus que restes...

 

(Marco)

 

 

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 5 2013-2014

 

Je voudrais te parler de l'amour qu'on oublie dans le mirage de sa peau.

 

(Iris)

 

(photo personnelle)

 

 

 

 

Les immeubles sont joliment découpés dans le ciel gris et bleu.

Je n'ai rien à faire de mes mains. Le village luit de froid à l'hiver proche.

J'ai si peu à faire. Je peux dormir. Un temps long pour tuer l'ennui.

 

(Marie)

 

 

 

 

C'est parce qu'ils ont célèbres qu'ils sont reproduits .

D'où il découle que la célébrité rend célèbre.

C'est la réalité

Extinction des étoiles. Nuit des héros.

 

Comme le grand monde est petit

 

(Zoé)

 

 

" Qu'elle parle comme un prince abandonné ou dans le vide,

il y a cet homme simple qui la regarde. "

 

(Lucie)

 

 

 

Ceux qui osaient peser le ciel

 

au seul cristal de leurs ailes

 

Je descends vers vous qui déjà tissez

 

improbable vers le ciel l'arche de l'araignée. 

 

 

(Jessica)

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 5 2013-2014

(photo personnelle)

 

Il a construit au fond du couloir un secret des plus beaux. Qu'il nourrit tendrement comme son propre enfant. Un secret d'amour qui ne m'appartient presque pas. 

 

(Rita)

 

 

 

 

Ce matin douleur aux épaules

La peur est noire sous les dents

Le ventre se noue

Le coeur s'épaissit de ciel

 

(Marine)

 

 

 

Les feuilles mortes de mes pensées. Par delà les ombres, aucun souvenir depuis quelques temps. A jamais brisée. Je rêve des savanes qu'il a traversées.

Je fais le décompte

 

brume

link

 


Clémentine

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article