Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Florilège - Une année d'i-voix sur les réseaux sociaux

 

Tout au long de l'année 2013-2014, les lycéens d'i-voix ont fait des réseaux sociaux un espace pédagogique pour collaborer, créer, communiquer.

En voici quelques exemples : livres synthétisés en 140 caractères, réécriture de Gargantua via Twitter, expérience oulipienne de sonnet combinatoire, interviews de personnages via Ask.fm, Live Tweets, tweets rhétoriques, twitpoèmes polyphoniques, échanges avec des écrivains, des lecteurs, les générations précédentes d'i-voix  ...

 

 

Tweets résumés

 

Florilège - Une année d'i-voix sur les réseaux sociaux

 

Humanisme et numérique

 

photoD 

 

« On ne naît pas géant, on le devient. »

 

GargTwitter.jpg

 

Janvier 2014

les lycéens d'i-voix ont mené un atelier de twittérature

autour du célèbre roman de Rabelais Gargantua

 

http://tpecensureleygues.e-monsite.com/medias/images/dyn002-original-373-600-pjpeg-2500093-c51d8c3890e04b0d7fb9464ced79b2ef.jpg

 Source

 

Et si Gargantua avait connu Twitter ?

Et si Gargantua

avait tweeté sa journée

auprès de son maître humaniste Ponocrates ?

 

Gargantua-21.JPG

 

DEFI :

réécrire collectivement

le chapitre 23 du roman de Rabelais

 sous forme de tweets écrits par le héros !

 

 

 

 

Poésie combinatoire

 

 

 

 

 

20140130 170020

VINCENT MUSELLI est un poète français de la première moitié du 20ème siècle : il s'est inspiré de genres poétiques anciens (sonnets, ballades, épigrammes, odes...) et de grands poètes du 19ème (Nerval, Baudelaire, Mallarmé...) pour rechercher la perfection de la forme et la mettre peu à peu au service de méditations personnelles. 

 

Pour s'approprier les règles de la versification, les lycéens d'i-voix se sont livrés à un travail d'écriture collaborative et ludique autour d'un de ses sonnets. Le poème leur a été présenté avec des vers troués : via Twitter, ils ont comblé ces vides en essayant de respecter la métrique de l'alexandrin et la structure rimique. Le logiciel Storify a permis d'aller jusqu'au bout de cette expérience oulipienne de poésie combinatoire dans l'esprit des Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau. 

 

Voici 4 "twittsonnets" :

4 réécritures du sonnet de Vincent Muselli...

 

 

Les ménageries

 

20140130 170029

 

Les âmes guéries

 

20140130 170131

Les tapisseries

 

20140130 170139

 Les ciels endormis

 

20140130 171839

 

 

 

Liaisons dangereuses

 

sur Ask.fm

 

 

 

Avez vous passé une bonne soirée ?
 
Pas vraiment. J'ai été trompé par une sorcière cachée sous les traits d'une douce femme ; je crains les répercutions qu'aura cette malédiction.
 
...
 
Sur le réseau Ask.fm, les personnages des Liaisons dangereuses de Laclos répondent aux questions des internautes via les lycéens d'i-voix !
 
 
Quelques exemples :
 
 

 

 

 

 
M. de Prévan
 
 
 
 
 
Florilège - Une année d'i-voix sur les réseaux sociaux

 

 

 

Live tweet

 

 

Les lycéens d'i-voix tweetent en direct sur le réseau social Twitter les propos tenus par un écrivain lors d'une rencontre au lycée : ils donnent ainsi plus d'écho à l'événement, fixent par une activité d'écriture les idées échangées sur la littérature, travaillent leurs capacités d'expression, de concentration, de synthèse ...

 

En guise d'exemple, voici le Live Tweet d'une rencontre avec Albane Gellé.

 

Live Tweet 1 : Maintenir tension dans la langue

 

Live Tweet 2 : Cailloux !

 

Live Tweet 3 : Une expérience de la lenteur

 

Live Tweet 4 : Se dilater

 

Live Tweet 5 : Lire

 

Live Tweet 6 : Dédicaces

 

Florilège - Une année d'i-voix sur les réseaux sociaux

 

Tweets rhétoriques

 

 

Florilège - Une année d'i-voix sur les réseaux sociaux

 

 

Twitpoèmes polyphoniques

 

 

 

Des échanges variés

 

 

Le poète Stéphane Bataillon commente un article écrit sur lui par une lycéenne d'i-voix

Le poète Stéphane Bataillon commente un article écrit sur lui par une lycéenne d'i-voix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article