Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Affiche i-voix.net

 

 

Définition  :

 

et si un écrivain

était quelqu'un

qui transformait ses lectures en écritures ?

 

 

Hypothèses :

 

et si à l'ère du numérique,

le livre était enrichi par le lecteur lui-même ?

 

et si chacun  augmentait ainsi sa propre réalité ?

 

 

Devinette :

 

saurez-vous reconnaître

les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-lecteurs-écrivains d'i-voix,

les œuvres qu'ils ont enrichies de ces productions

(imitations, inspirations, fragments perdus,

célébrations, visions ...) ?

 

 

(Un nom d'auteur peut en cachez un autre :

cliquez sur celui-ci pour découvrir l'écrivain qui a inspiré le texte)

 

 

Lame de fond qui embrase ta chevelure

Glisse le long de ta nuque

Perle sur tes lèvres

Vient noircir les âmes

Et de l'envie au matin

Il ne reste que les embruns

 

(Clémentine)

 

EXT. JOUR

Une voile face aux roches frêles dérive, le vent et la pluie s’abattent sur elle avec tant de force que nulle résistance n'est possible. Pourtant la voile persiste et subsiste contre le vent malin des mauvais jours. Je lutte en vain mais une pierre suffit pour me casser la nuque.

 

(Léo)

 

Florilège - Livres enrichis 2

 

Une montre éternelle

Me guide sur l'écorce écarlate 

Je m'envole les pieds sur terre

Et cherche une page cannibale 

Je te donne une clé brodée

Qui te permettra d'amadouer la porcelaine tressée 

Je créé le ciel de chimères 

Et te tisse une toile bleue invincible 

 

 

(Camille)

 

  L'ombre des dunes

 

           cache une lumière de vie

  

   un feu de bonté

 

                                              néant de tous                

 

                       dans une controverse d'arômes

 

 

 

                                   Dans les nuits de luxure

 

  les six autres ont a faire

 

 

   l'obscurité s'embellit

                                       

                                         sous des attraits prismatiques

 

              

         la colombe rugit le lion roucoule

 

(Théodore)

 

 

 

Quelle a été

 

la première question existentielle

 

?

 

(Florian)

 

(Zoé)

 

 

Puisque le grand tout est poussière

Le trou est une bosse à l'envers

 

L'est donc pas percé l'gruyère

 

et rien n'est plus creux dans l'univers

Que des paroles en l'air

 

(Evane)

 

 

P1130559

(photo personnelle) 

 

 

Jambes de flamme

Danse qui s'embrase

Embrase la mer

Embrase mon île

Femme de lumière et d'amour

Porteuse du passé et de l'avenir

 

(Zoé)

 

Nous sommes

Tant de choses face à l'absurde

Tant de cruauté face au meurtre

Tant de racines face au temps

 

 

 

Source image

Inspiration - Ernest Pépin
 
 

 

 

 

 

Suffit-il ainsi de dire "je t'aime" pour aimer ?

 

 

(Sahra)

 

 

Tourne tourne    tourne la poignée

et rentre dans cette asile    pour les bien-portants

 

On ne sait quelle folie     l'a poussé là

Les oiseaux l'apaisent    mais les gens l'agacent

 

Une fleur est morte et il est triste triste

Triste parce qu'elle était innocente

 

Pourtant ici Paul est bien mais il ne le dit pas

On pourrait lui en vouloir

 

 

(Léo)

 

 

 

Chacun devra s'y jeter.

Que ce soit demain, hier ou tout à l'heure, chacun devra s'y jeter.

On ne peut prévoir ni l'heure ni le moment de la brûlure, il faudra donc s'y jeter aveuglément.

Mais, après tout, l'amour rend aveugle.. et l'amour n'est qu'un immense incendie.

Un immense incendie dans lequel chacun devra se jeter.

Chacun devra s'y jeter.

 

 

 

Source image

Inspiration - Ernest Pépin
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article