Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Léo

Interview de Valmont - Les Liaisons dangereuses

Suite à la lecture du roman Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, notre envoyé spécial Léo-Ivoix a eu la chance de se rendre au Paris du XVIIIème , sous la monarchie de Louis XVI. Accrochez-vous chers lecteurs, votre reporter préféré a même eu l'honneur de rencontrer Monsieur le Vicomte de Valmont peu avant son duel fatal contre le Chevalier Danceny...

 

"- Monsieur le Vicomte, vous êtes un des personnages clés du roman de Laclos. Comment vous définireriez vous ?

- Je suis d'abord et avant tout un libertin et un séducteur, je tiens à ma liberté et je n'ai aucun scrupule lorsqu'il s'agit de la défendre...

 

- Justement, quel est le but des jeux de séductions auxquels vous vous livrez ?

- Pour être tout à fait franc, c'est dans un but uniquement "narcissique", je veux montrer à tout le monde qui m'entoure que je suis le meilleur dans mon domaine et que personne ne peut et ne pourra jamais m'égaler.

 

- Après un "travail laborieux", vous avez enfin réussi à séduire la Présidente de Tourvel. Les sentiments que vous exprimez lorsque vous l'annoncez à la marquise de Merteuil dans la lettre CXXV semblent très flous, très vagues, s'agirait-il ici d'amour ?

- N'en soufflez pas un mot à la marquise mais oui. La présidente m'a opposé une forte résistance mais ma "pénible campagne" et mes "savantes manoeuvres" ont porter leurs fruits, ont augmenté encore le désir d'arriver à la séduire et l'ont doucement transformé en... autre chose. Je ne suis pas peu fier de l'avoir enfin "vaincu", mais je n'en reste pas moins fort troublé, un trouble qui se mêle à un réel bonheur. S'il ne s'agit pas d'amour, je ne sais pas ce que c'est.

 

- Une dernière question : des appréhensions avant le duel ?

Si ce jeunot savait se battre dix fois mieux qu'il sait parler aux femmes, j'aurais encore une indiscutable supériorité !

 

 

Source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article