Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Evane

Je suis restée plus perplexe face à cette pièce qu'à toutes les autres. Elle est difficile à comprendre, mais ce qui m'a touché, c'est l'importance accordée à la danse. Celle - ci était très diverse : parfois classique, avec une danseuse en tutu faisant des pointes sur la musique du Lac des Cygnes, puis ensuite beaucoup plus torturée, exactement comme les sentiments perçus par les spectateurs. S'agissant d'un hopital psychiatrique, je pense que la première danseuse représente peut-être une hallucination, ce qui expliquerait que ceux qui la voient fassent des gestes, et que pour ceux à qui elle est invisible, ces gestes dans le vide soient la représentation de la folie.

L'autre artiste, couverte de boue, dansant une transe désarticulée illustre pour moi la souffrance interne, l'incompréhension, la peur, le bouleversement, la rage, que peuvent ressentir ceux et celles qui sont désignés comme "les fous" et aussi les conséquences de cet isolement en asile. Certains ateurs sont aussi venus faire danser quelques spectateurs, pour renforcer encore l'importance de cet art. Les dames en rouges couraient en tous sens en intégrant elles aussi quelques pas dansés. 

 Je pense que dans ces passages, l'ommniprésence de la danse est primordiale car les émotions sont ainsi mieux transmises par les mouvement et la musique que par les mots.

 

 

sources images :

danseuse en tutu

danseuses en rouge

danseuse de boue

La danse - Dopo la Battaglia
La danse - Dopo la Battaglia
La danse - Dopo la Battaglia
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article