Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Léo

Dans une rue, au cœur d'une ville de rêve
Ce sera comme quand on a déjà vécu :
Un instant à la fois très vague et très aigu...
Ô ce soleil parmi la brume qui se lève !

Paul Verlaine, Kaléidoscope

 

Ce sera aussi beau qu'un départ vers l'inconnu,

Dont on aimerait ne jamais ne jamais être revenu,

Un sentiment tant excitant que dérangeant

Face à une mer pâle, toujours en mouvement.

 

 

Ce sera une bouffée d'air frais,

Devant quelque chose de plus grand

Que les arbres, résistant aux tempêtes et au temps

Mais qui pourtant ne grandit jamais.

 

 

Ce sera dans les rues aux maisons colorées,

Où Anglais, Hollandais ou Prusse se sont croisés,

Que l'on pourra rêver et s'envoler

Au côté de gens toujours pressés.

 

 

Ce sera d'abord une tour inclinée

Et tout autour des touristes japonais.

Et nous. Ce sera un jeu très jovial

Au cœur d'une cité médiévale.

 

 

Ce seront des bijoux finement ornés,

Appartenant à des hommes presque oubliés.

Ce sera un village fortifié, et à l'entrée,

Une antre abritera un inquiétant musée.

 

 

Ce sera si grandiose que l'on croira être roi,

Lever les yeux et avoir tant de choses à découvrir

Qu'on y prendrait bien le temps d'y mourir,

Pour peut-être y apprendre quelque chose sur soi.

 

 

Ce seront des pierres et des lumières,

Qui à leur guise font bien des manières.

Ce sera la puissance d'une louve sur une bannière

Qui nous renvoie longtemps en arrière.

 

 

Ce sera aussi doux qu'une larme sur une joue,

Et un pincement aussi saisissant que déroutant.

Par delà les montagnes, les villes et les tremblements des roues,

C'est à nouveau notre mer que l'on entend.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article