Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Nolwenn

 

Informations :

Giambologna, célèbre artiste italien de la Renaissance.

Statua equestre di Cosimo I (Statue équestre de Cosme)

Statue de bronze

Erigée en 1538

Portrait du duc de Florence et grand-duc de Toscane.

 

Analyse :

Cette oeuvre est caractéristique de la Renaissance car elle représente l'Homme dans toute sa puissance. L'éloge du corps y est fortement présente. C'est aussi une célébration de la personne qu'était Cosme de Médicis.

 

Création :

En 1530, Lorenzo de Médicis se rendit à Rome, où il aquit la mauvaise réputationde coupeur de têtes de statues anciennes : dans un moment d'ivresse, il décapita les huit tois barbares de l'arce de Costantin. Cet acte de vandalisme lui valut d'être banni de la ville, avec le surnom de Lorenzaccio. Janvier 1537 : vous produirez la tirade que Lorenzo, une nuit, adresse à une statue de Florence.

 

Lorenzo marche en titubant

" C'est une bien belle nuit à décapiter la lune, astre éclairant mon triste visage de ses rayons... Eh bien ! Qui voilà ? Mon cher cousin, Côme de Médicis sur son fidèle destrier, dressé par le bronze ! Très beau travail de Giambologna ! Que de prestance, quelle belle monture ! Ce serait dommage, que dis-je un tel désastre s'il lui arrivait mésaventure, cela vous toucherait, n'est ce-pas ? Non, non mon cher ami, je ne vous fais point de menace, mais je vous accorde plutôt une promesse ! Vous connaissez bien mon passé romain, le "bourreau de statue". Pourquoi ne pas récidiver ici même à Florence ? Cette ville, qui n'est pas moins qu'une catin, dont le peuple n'est même pas capable de se soulever face à un pauvre fils de boucher, de faire respecter ses droits civiques et moraux. Je ne puis demeurer sur cette place plus longtemps, ce qui y règne m'empêche de me languir.

Il monte sur la statue et se rapproche de la tête

Allons, comment te sens-tu ? J'ai l'impression de voir le visage d'Alexandre, d'anticiper l'acte meurtrier que je prépare depuis tant d'années. Est-ce pour moi une nécessité ? Est-ce pour moi véritablement utile ? Peut-être que le peuple osera ouvrir les yeux face à la réalité et tenter de prendre le pouvoir pour pouvoir enfin vivre dans un état des plus paisibles. Qu'en dis-tu ? Tu ne dis rien... Ta destinée est au bout de mon épée, oses-tu te défendre ? Allons bon... Le jour va se lever, je n'ai pas de temps à perdre avec une statue.

Il se détourne et reprend sa route.

 

 

Statue de Cosme de Medicis - Place de la Seigneurie à Florence (photo i-voix)

Statue de Cosme de Medicis - Place de la Seigneurie à Florence (photo i-voix)

Cliquez ci-dessus pour écouter Lorenzo adressant sa tirade à la statue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article