Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Théodore

- Nom de l'artiste: Giambologna, appelé aussi Jean de Bologne

- Titre de l'oeuvre: L'enlèvement des sabines

- Date de la composition: 1579-1583

- Nature, support, matière: Statue, marbre sur socle de marbre

- Dimensions: Hauteur de 4,10 mètres

- Genre: oeuvre mythologique

- Sujet: Il s'agit d'une référence à un des épisodes légendaires de la naissance de Rome: l'enlèvement des sabines par les romains. Cherchant des femmes pour fonder leurs familles, les Romains négocient avec les Sabins qui peuplent les environs. Craignant la naissance d’une société rivale, les Sabins refusent d’autoriser leurs femmes à épouser des Romains. Ces derniers planifient alors leur enlèvement.

- Artiste: L'oeuvre est une prouesse technique, le sculpteur a réussi a faire tenir sur une seule base trois personnages organisés sur une forme de ligne serpentine. C'est une des premières statues dépourvues de point de vue principal. On a donné une interprétation allégorique à la Triade: les Médicis (le jeune homme) enlevant Florence (la jeune femme) à l'ancien gouvernement (le vieillard) et fondant une nouvelle Rome.

 

- Analyse : Cette oeuvre est caractéristique de la Renaissance car elle représente une scène antique, et elle présente une nouvelle technique de sculpture, la statue ne possède pas de vue principale, on peut la voir sous différents angles.

 

- Créer :

 

En 1530, Lorenzo de Médicis se rendit à Rome, où il acquit la mauvaise de coupeur de têtes de statues anciennes: dans un moment d'ivresse, il décapita les huit rois barbares de l'arc de Constantin. Cet acte de vandalisme lui valut d'être banni de la ville, avec le surnom de Lorenzaccio. Janvier 1537: vous produirez la tirade que Lorenzo, une nuit adresse à une statue de Florence.

 

Lorenzo traverse la place et remarque la statue de Giambologna, il observe le sabin.

 

Lorenzo:

 

Comme tu m'es singulier, mon ami... Je vois que toi aussi ta vertu t'a été enlevée, tu as perdu ce qui t'était cher et tu n'as rien fait pour empêcher ça. Et c'est justement là que je suis différent de toi !

Il se tourne vers la sabine

Et quant à toi, Vertu, tu t'es laissée enlever si aisément ?! Je t'aurais retrouvée et reprise de force des mains de ce Vice qui t'enlace, mais la lâcheté sabine t'a emprisonnée ! Si seulement tu comprenais que l'homme n'est rien sans toi, tu serais revenue.

Il se tourne vers le romain

Eh ! Toi ! Le Vice ! Plus répugnant que les porcs de cette ville il n'y a pas ! N'as tu donc aucun honneur ? Tu vas, viens et emportes ce qui nous est cher, et nous oblige à nous conduire vicieusement. De ta cruauté découla la mort, et de ton corps découleras ta tête !

Il le décapite

 

 

 

Décapitation - Giambologna : L'enlèvement des sabines

Cliquez ci-dessus pour écouter Lorenzo s'adressant à la statue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article