Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Jakez

Nom de l'artiste : Flaminio Vacca (né Vacchi).

Titre de l'oeuvre : Lions des Medicis (lion de gauche).

Date de la composition : Entre 1594 et 1598

Nature, support, matière : Statue en marbre sur socle, en marbre.

Dimensions :

Genre : Allégorique.

Sujet : Le lion représente le pouvoir et la noblesse. Il tient sous sa patte une sphère, en référence aux six boules constituant les armes de la Maison de Médicis.

Artiste : Flaminio Vacca est né à Caravaggio en 1538 et est mort à Rome en 1605. C'était un sculpteur Italien de la Renaissance. On lui doit plusieurs sculptures majeures de la chapelle Sixtine, de la Basilica di Santa Marie Maggiore et de la Chiesa Nuova.

 

 

Analyse : Cette oeuvre est caractéristique de la Renaissance car elle est une copie d'un statue de l'époque romaine, aux alentours du IIème siècle avant J-C. Elle représentait un  défi technologique considérable, car jamais, de mémoire d'Homme, on n'avait fait une sculpture avec une tête si grosse, on pensait qu'elle se casserait ou qu'elle ferait tomber la statue en avant.

 

 

Créer : En 1530, Lorenzo de Médicis se rendit à Rome, où il aquit la mauvaise réputationde coupeur de têtes de statues anciennes : dans un moment d'ivresse, il décapita les huit tois barbares de l'arce de Costantin. Cet acte de vandalisme lui valut d'être banni de la ville, avec le surnom de Lorenzaccio. Janvier 1537 : vous produirez la tirade que Lorenzo, une nuit, adresse à une statue de Florence.

 

Lorenzo :

 

Il monte et se met à la hauteur de la statue

 

Oh toi, pouvoir ! Oh toi, misérable allégorie de ma vertu violée ! Allons, pourquoi me regardes-tu ainsi ? Connaitrais-tu ma pensée ? Me suivrais-tu si tu le pouvais ? Détruire ce tyran qui salit notre nom et qui, de ses viles mains, souille nos filles et les tourne aux vice. Non... Non tu ne le ferais pas, toi le pouvoir, toi qui tiens en ta main le symbole des Médicis, toi qui soutiens les tyrans, toi qui porte en ton sein le vice ! Mais pourtant tu es là... Tu regardes les Hommes, si neutre... Mais lève toi ! Défends Florence de cette peste qui l'envahit ! Déchaine ta puissance ! Pourquoi restes-tu immobile ? Pourquoi restes-tu si indifférent à la déchéance humaine ?

Ta si grosse tête aurait dû tomber !

Très bien, je m'en vais donc l'aider !

Il la décapite 

 

 

Source image

Décapitation - Flaminio Vacca : Lion de gauche

Cliquez ci-dessus pour écouter Lorenzo s'adressant à la statue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article