Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Lucie

Acte V, scène VII

 

Lorenzo d'une voix hautaine

Cela m'amuse de les voir. La récompense est si grosse qu'elle les rend presque courageux Hier, un grand gaillard à jambes nues m'a suivi un gros quart d'heure au bord de l'eau, sans pouvoir se déterminer à m'assommer. Le pauvre homme portait une espèce de couteau long comme une broche; il le regardait d'un air si penaud qu'il me faisait pitié; c'était peut-être un père de famille qui mourait de faim.

 

 

Philippe s'approchant de Lorenzo et le tenant par l'épaule

O Lorenzo ! Lorenzo ! ton cœur est très malade; c'était sans doute un honnête homme : pourquoi attribuer à la lâcheté du peuple le respect pour les malheureux ?

 

 

Lorenzo se reculant violemment

Attribuez cela à ce que vous voudrez. Je vais faire un tour au Rialto.

Il sort.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article